Colloques

‎14ème colloque d’ISOLA : 4 au 8 juillet 2023 – Paris, France

Le 14ème colloque d’ISOLA, co-organisé par Sandra BORNAND,  se tiendra à Paris du 4 au 8 juillet 2023.

Qu’est-ce que ISOLA ?

ISOLA est une organisation de recherche internationale, multiculturelle et multilingue, dédiée à l’étude, la promotion, la conservation et la diffusion des riches traditions orales de l’Afrique Globale, comprenant le continent et ses diasporas à travers le monde.

En savoir plus sur le colloque…

Lire plus
Séminaires Llacan

Séminaire du Llacan – 9 novembre 2022‎ – Janika Kunzmann : «Preliminary findings on the ‎phonology of Mbum (Adamawa)‎»‎

Le mercredi 9 novembre 2022, de 10h à 11h, Janika Kunzmann (Université Goethe de Francfort) partagera ses recherches de Master avec une présentation intitulée Preliminary findings on the phonology of Mbum (Adamawa).

Résumé :

The Kebi-Benue language Mbum, or rather mbok mbum, is spoken across wide areas of the Adamawa plateau, mainly in Cameroon. Lacking a detailed phonological description, various phonetic and phonological features of the language are up-to-now undocumented, and its particularities unaddressed. Amongst these matters are e.g. the nature and behavior of tone, [-ATR] vowels and their arrangement in harmonic patterns, the distinctiveness of vowel length, and many others. My research tackles this descriptive gap – the phonology and tonology of Mbum – by studying the language as it is spoken today in Ngan-ha and Ngaoundéré (Cameroon, Adamawa Region). In my talk, I present current data and (preliminary) findings from recent research, and discuss peculiarities of the sound inventory, syllable structures and selected features of the tone system. As this research is still ongoing, open questions and unsolved phonological issues will be pointed out.

Lien Zoom pour assister au séminaire : https://cnrs.zoom.us/j/95654741763

ID  réunion : 956 5474 1763

Code secret : 81Llacan35

Lire plus
Divers

Appel aux africanistes : paires minimales de ton

David Roberts, ancien doctorant et postdoc du Llacan, sollicite votre aide pour une enquête sur des paires minimales de ton. Voici son appel :

En collaboration avec Amalia Bar-On et Elinor Saiegh-Haddad de l’université de Bar-Ilan en Israël, je suis actuellement en train de mener une recherche comparative sur les homographes, d’un côté dans les langues africaines si le ton n’est pas marqué et de l’autre côté dans les langues sémitiques (plus spécifiquement l’hébreu et l’arabe) si les voyelles ne sont pas marquées.

A cette fin, je voudrais recueillir des données issues d’un éventail aussi large que possible des langues africaines. Je vous serai très reconnaissant de m’envoyer des exemples de paires minimales de ton des types suivants, accompagnées de citations s’il vous plaît.

TON DERIVATIONNEL

  • nom-nom, p. ex. augmentatifs (colline vs montagne), agentifs (livre vs écrivain), appartenance (mouton vs berger)…
  • nom-adjectif, p. ex. fort vs force…
  • adjectif-adjectif, p. ex. augmentatifs, diminutifs…
  • verbe-verbe, p. ex. intensifs (marcher vs courrir), reflexifs (blesser vs se blesser), réciproque (blesser vs se blesser les uns les utres), itératifs (marcher vs marcher à plusieurs réprises ), réversif (fermer vs ouvrir), singulatif/partitif (manger vs manger un seul morceau)
  • verbe-nom, p. ex. agentifs (reigner vs roi) outils (couper vs hache).
  • Autre choses du même genre que vous jugez intéressantes…

TON GRAMMATICAL

  • Personne (1e, 2e 3e…)
  • Nombre (singulier, duel, pluriel…)
  • Genre (masculin, féminin…)
  • Déterminants (défini, indéfini, démonstratifs proximal, distal…)
  • Prépositions
  • Voix (actif-passif)
  • Catégories TAM (passé, présent, futur, inaccompli, accompli, impératif, infinitif, affirmatif, négative, obligatif, habituel, expectatif, adversatif…)
  • Autre choses du même genre que vous jugez intéressantes…

Je serai particulièrement intéressé de recevoir des données des pays suivants (mais pas exclusivement) : Angola, Botswana, Burundi, Tchad, Congo, DR Congo, Guinée Equitoriale, Eritrée, Gabon, Guinée, Malawi, Mali, Mozambique, Namibie, Niger, Ruanda, Sierra Leone, Sud Africa, Zambie…

… et des familles linguistiques suivantes (mais pas exclusivement) : Bantu, Cross River, Defoïde, Dogon, Grassfields, Kainje, Khoisan, Kordofanian, Kru, Senoufo.

Merci de m’envoyer vos données à l’adresse suivante : rbrdvd@gmail.com

Merci de votre collaboration.

David Roberts, chercheur indépendant, Kara, Togo

Lire plus
Séminaires Llacan

Séminaire du Llacan – mercredi 26 octobre 2022 – Mori Edwige TRAORE : «Projet d’atlas linguistique ‎du Burkina Faso»‎

Le mercredi 26 octobre 2022, de 11h à 12h (exceptionnellement pour cause de décalage horaire), Mori Edwige TRAORE (CNRST Burkina Faso) nous présentera son « Projet d’atlas linguistique du Burkina Faso« .

Résumé:

Le Burkina Faso est un pays situé au cœur de l’Afrique de l’ouest, entouré par la Côte-d’Ivoire, le Mali, Le Niger, le Togo, Le Bénin et le Ghana. Il a environ 20 505 150 hbts selon le rapport 2022 du recensement de 2019 (INSD) sur une superficie de 274 400 km2.

La question de savoir quelles langues sont parlées dans un pays comme le Burkina est très complexe, et encore sujette à controverse parmi les linguistes. En effet, il n’y a pas de méthodologie fixe et acceptée par tous pour délimiter les langues et décider de ce qui est « langue » et variétés de « la même » langue (dialectes). Les critères couramment utilisés sont d’ordre linguistique et d’ordre communicationnel (seuil d’intercompréhension). Pour délimiter les langues nationales,  Kedrebéogo et Yago (1983) se sont basés sur l’intercompréhension et le sentiment des locuteurs d’appartenir à un même groupe ethnolinguistique afin d’élaborer la carte linguistique.

Selon leur étude, le Burkina a environ 59 ethnies, donc cinquante neufs langues. Aujourd’hui, beaucoup de langues ont connu des formes de mutations et certains regroupements ont été opérés. Le pays s’est doté d’une politique linguistique, et lors des enquêtes de terrain, on s’est rendu compte qu’il y a la nécessité d’actualiser la carte linguistique de 1983 avec l’apparition de langues nouvellement recensées. Pour aboutir à un atlas linguistique qui servira à tous, nous voulons procéder étape par étape. Aussi, nous envisageons pour la première année, de faire un inventaire de tous les travaux sur les différentes langues et groupes socioculturels du Burkina. Cet inventaire va permettre de définir les priorités en repérant les langues les moins documentées ou les plus menacées de disparition.  La deuxième année, la numérisation de toutes les données recueillies lors de cet inventaire et celles qui existent dans les archives de l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) sera mis à la disposition du monde scientifique sur une plateforme. La troisième année, une enquête de terrain sera faite par des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants en complément des données qui existent déjà afin  d’aboutir à la conception de l’atlas linguistique du Burkina.

Lien Zoom pour assister au séminaire : https://cnrs.zoom.us/j/95654741763

ID  réunion : 956 5474 1763

Code secret : 81Llacan35

Lire plus
Vie du Llacan

Le Llacan souhaite la bienvenue à Vadim DYACHKOV

Le Llacan souhaite la bienvenue à Vadim DYACHKOV, chercheur à  l’Institut de Linguistique, à l’Académie des Sciences de Russie (Moscou).  Boursier du programme “Metchnikov” du gouvernement français, Vadim est spécialiste dans le domaine des langues de l’Afrique de l’Ouest, de la typologie des adjectifs et de la structure argumentale et la théorie linguistique. Son projet actuel porte sur les pronoms logophoriques dans les langues dogon et gur et contribue à la recherche de ce phénomène d’une perspective typologique. Vadim Dyachkov sera avec nous au Llacan jusqu’aux vacances de Noël.

Lire plus
Invités, Vie du Llacan

Décès de Victor Porkhomovsky

Nous sommes bien tristes d’annoncer le décès ce lundi 10 octobre, à Moscou, de Victor Porkhomovsky, brillant linguiste, africaniste, philologue, et par ailleurs très proche ami de plusieurs d’entre nous au Llacan. Beaucoup de Llacaniens le connaissaient très bien, puisqu’il avait visité à maintes reprises le laboratoire à Villejuif, et participé à nos écoles d’été. Nous gardons le souvenir de Victor dans nos séminaires et dans nos moments festifs. Ses travaux scientifiques fondamentaux n’étaient pas toujours dans les tendances les plus en faveur dans la linguistique contemporaine, mais ils étaient toujours guidés par l’extrême professionnalisme d’un véritable savant aux connaissances encyclopédiques. Paix à son âme.

Konstantin Pozdniakov

Vous pouvez cliquer ici pour voir la version anglaise du CV de Victor qui est parue aujourd’hui sur le site de l’Institut de linguistique de l’Académie des Sciences de Russie à Moscou, où Victor avait travaillé toute sa vie.

Lire plus
Colloques

Hybrid workhop on Cushitic languages – 3 & 4 November 2022

Hybrid workhop on Cushitic languages : 3 & 4 November 2022
Venue (physically): LLACAN, Salle de réunion, 1e étage, bât. C, Campus CNRS de Villejuif, 7 rue Guy Môquet, 94800 Villejuif, France
Online:

Meeting ID: 972 0089 8727
Passcode: Yx0h5g
Organisers:

  • Yvonne Treis (CNRS-LLACAN),
  • Eba Teresa Garoma (Jimma University, awardee of a CFEE/Fondation MSH scholarship – ATLAS programme)
  • Rahel T. Dires (University of Helsinki, awardee of a Labex EFL incoming mobility scholarship)

Registration is free and open to anyone. Please send an email at yvonne.treis[at]cnrs.fr to register in order to receive the zoom link or to be put on the list of on-site participants.

The workshop programme is available here (note that times are given as Paris time, UTC+1).

Lire plus
Non classé

Séminaire scientifique du Llacan : Rahel Dires le 12 octobre de 10H à 11H – Cushitic languages

Après la reprise du séminaire technique sous forme d’ateliers pratiques, c’est la rentrée du séminaire scientifique du Llacan. Reprise le 12 octobre prochain, de 10H à 11H: Rahel T. Dires (Université d’Helsinki), qui nous rend visite pour 3 mois (bourse labex EFL), présentera une communication intitulée The typology of singulatives in Cushitic languages.

Résumé: This talk introduces my PhD project which focuses on singulative forms used in the expression of number in Cushitic languages (Afro-Asiatic) spoken in Sudan, Eritrea, Ethiopia, Djibouti, Somalia, Kenya and Tanzania. This study is part of a broader project that aims to develop a typology of singulatives cross-linguistically; my research compares singulatives within the Cushitic language family. My PhD dissertation is article-based and is divided into three papers: the first two are about the morphology and semantics of singulatives, whereas the third one observes other features that singulative markers may carry (beyond individuation).

Lire plus